Mathématiques et littératie points forts du programme de la 1re à la

first_imgÀ compter de septembre, un programme uniformisé et innovateur avec une forte composante en mathématiques et en littératie saura mieux encadrer un apprentissage important pour les élèves de la 1re à la 3e année. La ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Karen Casey, a présenté le programme, aujourd’hui 20 mai, à 200 enseignants des premières années du primaire et à des directeurs d’écoles primaires de toute la province. Le personnel du ministère a travaillé avec les enseignants depuis février pour apporter les changements qui feront que la plupart des matières seront intégrées dans les deux grands champs de la littératie et des mathématiques. Il a aussi réduit le nombre des résultats d’apprentissage de plus des deux tiers pour mettre l’accent sur les résultats d’apprentissage essentiels et pour que les attentes quant à l’apprentissage des élèves soient plus claires. « Les changements au programme aideront les élèves à acquérir une solide base en mathématiques et en littératie, soit des connaissances qui les aideront tout au long de leurs études, a indiqué Mme Casey. « Nous donnons suite aux commentaires qu’ont formulés plus de 3 000 enseignants l’automne dernier lors des consultations du comité ministériel sur le système d’éducation public. Il nous faut un programme qui met l’accent sur l’essentiel et qui permet à nos élèves d’acquérir les connaissances dont ils ont besoin pour réussir à l’école et dans la vie. » Le programme uniformisé de la 1re à la 3e année tient compte de plusieurs problèmes que les enseignants ont cernés, y compris le besoin d’avoir plus de temps pour enseigner les matières de base, du soutien dans le contexte des classe à années multiples, et la surveillance et l’intervention soutenues quand les élèves apprennent à lire, à écrire et à compter. Le programme de la 1re à la 3e année est l’une des 21 nouvelles initiatives mises en œuvre dans les écoles de la Nouvelle-Écosse en septembre dans le cadre du plan d’action quinquennal du gouvernement en matière d’éducation, plan qui est destiné à renouveler, réorienter et rebâtir le système d’éducation. « Faire partie de l’équipe de conception et d’élaboration a été une occasion magnifique d’aider à façonner ce qui va se produire dans les classes de la 1re à la 3e année dans la province, de dire Michael Macdonald, enseignant à l’école élémentaire John MacNeil de Dartmouth. « Les changements vont créer de riches occasions d’apprentissage pour nos élèves tout en mettant l’accent sur la lecture, l’écriture et les mathématiques. » Le nouveau modèle de préparation de programmes est conçu pour que les programmes soient continuellement mis à jour pour refléter les tendances modernes en éducation. Tous les programmes de la 1re à la 12e année seront revus et uniformisés au cours des quelques prochaines années.last_img read more

Indian tribunal upholds ban on LTTE

The Justice V K Jain-headed Unlawful Activities Prevention Tribunal constituted by the Centre (in India) has confirmed the Liberation Tigers of Tamil Eelam (LTTE) “unlawful association” under the Unlawful Activities (Prevention) Act, 1967.“There is enough, cogent and relevant material before the Central government giving rise to sufficient cause for declaring the LTTE to be an ‘unlawful association’ within the meaning of Section 2(p) of the (above) Act,” Justice Jain said in his recent order, upholding the Centre’s May 2012 notification. The judge said the LTTE had “not come forward to declare before the tribunal that it does not want secession of any part of India or secession of a part of Indian territory from the Union; and the earlier tribunals have not accepted its contention that ‘Tamil Eelam’ is confined only to certain Tamil-speaking areas in Sri Lanka.”  (Deccan Herald) Justice Jain’s latest order, published in the Tamil Nadu Government Gazette is significant amid clamour by pro-LTTE groups and parties in the State seeking a revocation of the ban in the wake of Sri Lanka’s claim to have “decimated” the LTTE in the final military action in May 2009 which culminated in the killing of the Tamil outfit’s chief V Prabhakaran. The issue was referred to the tribunal to see whether or not there was sufficient cause for declaring the LTTE as an “unlawful association.” The outfit has been declared a “terrorist organisation” in India and the ban on it is extended every two years since former Prime Minister Rajiv Gandhi’s assassination in Sriperumbudur in Tamil Nadu in May 1991. read more